Exclu : Offre spéciale Editions EJT

 
 
La revue Droit et procédures pendant 3 ans à 78.50€. conditions et inscription en cliquant ici

 

Réforme des professions réglementées : la profession réagit

Réforme des professions réglementées : la profession réagit

 

Cela n’aura échappé à personne… la contestation gronde

 

 

   

 

 

De mémoire, une grève d’Huissiers, ce n’est pas chose habituelle. Cependant, la réforme des professions réglementées que désire mettre en œuvre le gouvernement actuel ( un projet de loi doit être présenté) a réussi ce tour de force de pousser les Huissiers de Justices et les salariés à la grève.

Ainsi, commence à compter du 15 septembre 2014 une grève et des manifestations à plusieurs échelles.

La Chambre Nationale a ainsi définie son plan d’action pour la semaine prochaine avec l’essentiel du mouvement ce lundi 15. Il est ainsi demandé aux Etudes de participer à une journée morte : pas d’accueil, pas de réception téléphonique, pas de signification civile (exception des derniers jours) et pénale, pas de service d’audiences (police, correctionnelle, assises, etc…), retour « à l’envoyeur » des citations et significations en matière pénale avec la mention « en grève » (qui arrivent ce jour où sont déjà « en stock » dans les études)

Ce même jour aura lieu une manifestation des huissiers en robe à 12h00 devant le Palais de Justice de Paris. Les salariés sont appelés à se joindre à la manifestation en tenue noir. (Le rendez-vous est donné au plus tard à 11h30, 4 Boulevard du Palais Paris 1er)

Les jours suivants et jusqu’au 22 septembre inclus, il sera maintenu une grève de tout le dispositif pénal (signification + audiences)


Une concertation entre les représentants de la Chambre Nationale et le ministre de l’Economie, de l’industrie et du numérique, Monsieur Emmanuel Macron, et la garde des Sceaux, Madame Christiane Taubira, est d’ores et déjà prévue le 17 septembre 2014.